Pourquoi utiliser un radiateur sèche serviettes électrique dans mon salle de bain


Un bain relaxant dans la baignoire ou une douche agréable ne sera pas complet si vous devez sortir de l’eau chaude pour entrer dans la salle de bain froide. Une façon très populaire de réchauffer la salle de bain consiste à installer une échelle chauffante. Un chauffage d’appoint est idéal pour les petits espaces comme les salles de bain. Cependant, avant de vous lancer, il est conseillé de se familiariser avec les types de base d’échelles chauffantes et leurs paramètres. Choisir le bon sera alors plus facile.

Pourquoi un radiateur sèche-serviettes ?

La salle de bain est une pièce très particulière en matière de chauffage. Contrairement aux pièces à vivre, elle ne nécessite pas une température élevée constante (entre 19 et 21° selon les habitudes). En dehors de ses horaires d’utilisation, elle pourra se contenter d’une température plus basse que le reste de la maison. Par contre, aux heures habituelles d’utilisation, la salle de bain doit monter rapidement en température pour offrir le confort attendu. Les radiateurs sèche-serviettes électriques sont conçus pour apporter le confort recherché dans une salle de bain en fournissant rapidement une température moyenne située entre 22 et 24° considérée comme optimale pour cette pièce d’eau. Il s’agit donc globalement d’un radiateur réactif !

Il est constitué de tubes ou de lames larges destinés à accueillir les serviettes à sécher et à chauffer. Leur conception leur permet d’assurer cette tâche en toute sécurité sans risque d’électrisation pour les utilisateurs ou d’incendie pour le local.

Un bon radiateur sèche-serviettes doit:

    • Sécher les serviettes en moins de deux heures
    • Chauffer la salle de bain de manière rapide et homogène
    • Fournir au niveau de son cadre une température de 50° pour chauffer les serviettes qui y sont suspendues

Pour ce faire, le radiateur sèche-serviettes électrique repose sur une résistance électrique qui assure la montée en température d’un fluide caloporteur intégré. Ce dernier capte les calories et les restitue aux serviettes à sécher et à l’air ambiant de la pièce. Son inertie lui permet de rester chaud un moment après l’arrêt de la résistance électrique.

TYPES D’ÉCHELLES CHAUFFANTES

Le paramètre le plus important de l’échelle chauffante est la manière dont la salle de bain est chauffée. En général, il existe deux types de base, les échelles électriques et les échelles à eau chaude . Les premiers sont classiquement raccordés au réseau, les seconds au système de chauffage central.

De plus, il est nécessaire de préciser si nous voulons une échelle avec un thermostat, c’est-à-dire avec contrôle de la température, ou si nous pouvons le faire avec un radiateur plus simple à une position. On s’intéressera aussi au rendement (dans le cas des radiateurs réglables, le maximum). Il n’y a pas de règle générale à cet égard, cela dépend toujours de la température intérieure standard, de la taille de la salle de bain, de la fréquence à laquelle vous souhaitez utiliser l’échelle, etc. Cependant, une valeur de puissance de 50 W par mètre carré est souvent donnée, qui peut être utilisé pour considérer les performances par défaut.

Enfin, nous nous intéresserons à la forme et à la construction globale de l’échelle chauffante. Assurez-vous toujours qu’il y a suffisamment d’espace entre l’échelle et le mur pour faciliter le séchage des serviettes mentionnées.


Like it? Share with your friends!